Historique du Self-help groupe bégaiement de Nantes

Parler en groupe du bégaiement en toute liberté

Historique du Self-help groupe bégaiement de Nantes

7 juin 2011 Le groupe bégaiement 0

 

DEMOSTHENE  44

GROUPE DE SELF-HELP DE NANTES

SOLIDARITE

ECOUTE SANS JUGEMENT

LIBERTE DE PAROLE

FORCE DU GROUPE

|

HALTE A L’ISOLEMENT

ENTRAIDE MUTUELLE

LIBRE PARTICIPATION

 

PARTAGE DES EXPERIENCES

 

Le groupe de self help de Nantes est né début 2004 dans le cabinet d’orthophonie d’Hélène VIDAL GIRAUD, lors de la rencontre de quelques personnes concernées par le bégaiement et désireuses de partager leur vécu sans jugement ni tabou, désireuses aussi de rompre l’isolement……

Il s’en suivit une première réunion dans un petit appartement, puis d’autres, une fois par mois, dans une salle privée puis dans une salle annexe d’un bar.

Afin d’obtenir un lieu de rencontre plus adapté, il a été décidé de créer une association. « DEMOSTHENE 44 » voit le jour en juillet 2005. Le bureau se compose de 4 membres.

Cette création a, d’une manière évidente, légitimé l’existence du groupe, qui a connu une reconnaissance de la part des services publics, ce qui a servi à une ouverture sur l’extérieur.

Le groupe de self-help de Nantes est d’abord un lieu d’échanges, de liberté de parole et d’entraide, mais il se veut également tourné vers l’extérieur :

Ainsi il participe depuis plusieurs années à la journée mondiale du bégaiement (JMB)

Il organise des ateliers théâtre. Création de la pièce « Alice » jouée au colloque APB et à l’occasion de la JMB 2009 (en partenariat avec le groupe de Rennes) et de la pièce «Un enfer de tous les diables »  jouée lors de l’échange self-help Rennes/Nantes en juillet 2010.

Hervé Arnoux «  Théâtre de l’Improbable », a permis à chacun d’explorer ses propres possibilités grâce à ce formidable outil d’expression verbale et corporelle

Il crée des échanges avec le groupe de self-help de Rennes.

Il a créé un site internet : http://begaiement44.free.fr

Chaque rencontre réunit en moyenne 10 à 12 personnes et se passe d’une manière très conviviale. Depuis peu, une boucle mail rappelle la date de la prochaine réunion et suggère une piste de réflexion. Bien sûr rien n’est figé et chacun apporte ses idées ; la rencontre se déroule dans le souci d’être à l’écoute des participants.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.